Skip to content

La Semaine Dernière A Mes Yeux

April 24, 2016

( 15 avril—22 avril)

La semaine dernière était mauvaise pour les journalistes. Police a appréhendé Shefik Rehman, ancien journaliste de BBC. En plus, le gouvernement a finalisé la politique nationale de l’émission.

Un journaliste octogénaire de BNP Shefik Rehman,un ressortissant d’Angleterre, a été interpellé par la Police. Selon un reportage, Police l’a accusé d’avoir comploté à tuer le fils de Premier ministre Cheikh Hasina. Dans son compte de Facebook Sajeeb Wazed a indiqué que la Police bangladaise a des preuves, fournies par US Department of Justice. On ne voit pas encore le teneur de ces preuves dans la presse. Shafik Rehman était rédacteur en chef de quotidien ‹‹Jai Jai Din››; puis il aussi écrit les discours du chef de BNP. Sa femme mène une ONG ‹‹Democracy Watch›› qui publie régulièrement rapports sur gouvernement, élections et droits de l’homme. Mais le teneur de verdict de la cour américaine contredit la déclaration du gouvernement.

Selon un autre reportage , un autre journaliste a été accusé par la Police pour avoir mal utilisé l’informatique et sali un ministre. Le 10 août 2015, Monsieur Probir Shikder dans son compte de Facebook a écrit que ministre Khondoker Mosharraf Hossain et deux autres personnes seraient son assassin. Il y a des années que Monsieur Shikder fait reportage sur le génocide de Faridpur.

Société bangladaise Orion Power va mettre en place une centrale charbonnière à Munshiganj. Selon un reportage, Orion power réalisera ce projet conjoint avec Fujian Long Energy Company de la Chine et FirstGen Energy depuis les Émirats arabes unis.La centrale générera 635 mégawatt d’électricté et coûtera $ 900 million.

Selon un autre reportage, le ministère de l’Information fait ouvert le brouillon de la politique nationale de l’émission dans son site web. Le ministère s’attend aux conseils depuis n’importe qui d’ici 4 mai.

Selon un reportage de BBC Bangla, West Bengal, voisin du Bangladesh est le plus violent parmis les provinces indiennes. Un dirigeant du parti communiste Shyamal Chakrabarty dit ‹‹ Dans années récentes 171 personnes, dont 165 sont nos camarades, ont été tuées. Presque 40,000 nos fidèles sont les sans- abri. On toujours subit des assauts fascistes qui visent à contenir le mouvement communiste.›› Le dirigeant Om Prakash Mishra se fait écho des allégations de Monsieur Shyamal. Il a dit ‹‹Pendant le règne du parti en exercice [Trinumul Congress],on revient dans les années soixante et soixante-dix qui étaient assez violentes. Environ 50 fidèles de Trinumul ont été tués pendant qu’ils fabriquaient les bombes artisanales. La politique de Mamata Bandopadhaya est responsable pour cela.›› Un dirigeant de Trinumul Bablu Singh a nié les allégations et reproché les communistes pour la crise.

Le dirigeant de Congress Devabrata Basu pense que le désir de devenir riche rapidement est responsable pour la crise. D’après lui, les luttes intestines surviennent souvent dans cette province pour saisir le projet gouvernemental du développement.

Advertisements
Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: